L’équipe des Olympes de la Parole Canada, de Montréal, participera aux réunions de la Commission des Nations Unies sur le statut des femmes à New York

22 fév 2021

L’équipe des Olympes de la Parole Canada, de Montréal, participera aux réunions de la Commission des Nations Unies sur le statut des femmes à New York

Correspondant-e: 

Dre. Saôde Savary

Montréal, le 22 février, 2021 – L’Alliance Internationale des Femmes (AIF) est fière d’annoncer que Dre. Saôde Savary agira comme mentor de l’équipe des Olympes de la Parole Canada, qui se joindra aux 35 déléguées de l’AIF, lors de la soixante-cinquième session de Commission de la condition de la femme des Nations Unies (CSW-65) qui se tiendra virtuellement cette année, au siège des Nations Unies, à New York, du 15 au 26 mars 2021.

L’équipe des Olympes de la Parole Canada est constituée de deux membres du conseil d’administration : Me. Malika Saher, Laurence Therrien, et de trois étudiantes d’écoles secondaires de Montréal, participantes au concours scolaire Olympes de la Parole Canada : Harmonie - Toscane, St - Pierre - Delhaye, du Collège International Marie de France ; Rose Côté, de la Villa Sainte - Marcelline ; et Claire Dadoun, de l’école secondaire The Study.

La Commission de la condition de la femme des Nations Unies (CSW) est la principale organisation intergouvernementale mondial exclusivement consacrée à la promotion de l'égalité des sexes, et à l'autonomisation des femmes. Cette année, la discussion portera sur les thèmes suivants :

  • Thème prioritaire : La participation pleine et effective des femmes et la prise de décision dans la vie publique, ainsi que l'élimination de la violence pour atteindre l'égalité des sexes, et l'autonomisation de toutes les femmes et les filles.
  • Thème d'évaluation : L'autonomisation des femmes et le lien avec le développement durable.

La participation active des organisations non-gouvernementales (ONG) constitue un élément essentiel aux travaux de la CSW. Celles-ci ont largement influencé le cadre politique mondial actuel en ce qui concerne l'autonomisation des femmes, et l'égalité des sexes : la Déclaration et le Programme d’Action de Beijing. Les ONG continuent à jouer un rôle important en exigeant une reddition de compte de la part des dirigeants internationaux et nationaux, face aux engagements qu'ils ont pris dans ce Programme d’Action.

En amont de cette session de la CSW, les États membres des Nations Unies ont dû procéder à un examen interne de leurs progrès relatifs à la mise en œuvre des 17 objectifs de développement durable, en vue d’atteindre l'égalité des sexes d'ici 2030. Ces progrès ont été généralement lents et inégaux, certains pays étant beaucoup plus avancés que d'autres. Avec le soutien d'organisations non-gouvernementales telle que l'AIF, l'urgence de réaliser ces objectifs incite les défenseurs de droits dans certains pays, tel que le Canada, à faire preuve de leadership, afin d’accélérer les progrès pour les femmes et les filles.

En tant qu'organisation non-gouvernementale dotée du statut consultatif auprès des Nations Unies, la délégation de l'AIF participera activement aux discussions de la CSW65. L'AIF souhaite que les États membres des Nations Unies parviennent à un accord sur la manière dont les pays développés, et ceux en développement peuvent travailler ensemble afin d’accélérer le progrès, de s’assurer que l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes demeurent au cœur de l’agenda post-2016 sur le développement durable, aussi bien comme un objectif en soi, que comme un thème intersectoriel. Olympes de la Parole Canada est solidaire de la position de l’AIF.

Au sujet de l’Alliance Internationale des Femmes (AIF)

Fondée en 1904 et basée à Genève, l'AIF est une ONG internationale composée d'organisations membres impliquées dans la promotion des droits humains des femmes et des filles dans le monde. L'AIF possède un statut consultatif général au Conseil économique et social des Nations Unies; elle est accréditée auprès de nombreuses agences spécialisées des Nations Unies, elle bénéficie d’un statut participatif au Conseil de l'Europe, et est représentée au sein de la Ligue arabe, de l'Union africaine, et d'autres organisations internationales. Pour plus d’information, visitez le site internet au : https://www.womenalliance.org/

Au sujet des Olympes de la Parole / Voices of Olympia Canada

Olympes de la Parole Canada est un organisme à but non-lucratif, qui organise depuis 2017 un concours scolaire ouvert aux élèves des écoles secondaires au Canada. Il leur propose de réfléchir sur le thème central des inégalités entre les sexes, et leur impact sur l’autonomisation des filles et des femmes, à partir des principes généraux des droits de la personne. C’est une occasion privilégiée pour engager les filles dans un dialogue mondial, afin que leur voix se fasse entendre au moyen d’actions susceptibles de transformer leurs communautés, et d’influencer les politiques qui favorisent l’égalité entre les sexes. Les lauréates du concours reçoivent des bourses d’études, ainsi que du soutien pour la mise en œuvre de leurs projets dans leur communauté. Les écoles suivantes figurent sur la liste des finalistes: The Study, le Collège International Marie de France, le Sacred Heart School of Montreal, la Villa Sainte - Marcelline, et le Collège Villa Maria.

Consultez leurs projets dans le livre électronique : « Thank You United Nations, UN 2020 ».

Pour plus d’information:

Dre. Saôde Savary, Chimiste, Ph. D. (Santé Publique)
Olympes de la Parole Canada, Fondatrice et directrice exécutif.
430, Rue Sainte - Hélène, Suite 401
Montréal, QC, H2Y 2K7
Canada
Courriel: info@olympesdelaparolecanada.ca
Site Internet : https://www.olympesdelaparolecanada.ca/