Bulletin - Spécial COVID - FGA : les centres d'éducation des adultes oubliés?

7 mai 2020

Bulletin - Spécial COVID - FGA : les centres d'éducation des adultes oubliés?

Source: 

Centre de documentation sur l'éducation des adultes et la condition féminine (CDÉACF)

C’est en tout cas le sentiment des enseignantes et enseignants auxquels nous avons parlé, afin de mieux comprendre la situation actuelle.

Les annonces en éducation, tant du Ministre que des centres de services scolaires, ont concerné les établissements primaires, secondaires et postsecondaires, laissant de côté le secteur de l’éducation des adultes. Selon nos sources, les enseignant-e-s ont reçu des consignes deux à trois semaines après la fermeture des établissements le 12 mars, les encourageant à contacter leurs élèves. Pour la plupart des enseignant-e-s, ce contact était déjà établi depuis le début de la crise. Les élèves ont en effet manifesté très tôt leur besoin de soutien et de discussion, dans un contexte où le centre d’éducation des adultes (CÉA) est parfois leur unique lieu de socialisation. C’est particulièrement le cas en francisation-alpha, où le maintien du contact a été parfois ardu à mettre en place à cause de la barrière linguistique. Les enseignant-e-s ont néanmoins su garder le lien et ont accompagné leurs élèves pour, par exemple, clarifier les consignes sanitaires ou expliquer les données sur la pandémie. Ils ont également proposé des exercices, des jeux, préparé des vidéos, etc. Le principal obstacle à la poursuite d’un enseignement est le matériel, car souvent le seul appareil à disposition de l'élève est un téléphone.

Or, en francisation-alpha, les élèves vont devoir reprendre les cours à distance à partir du 19 mai, selon les directives du ministère de l’Immigration (MIFI) et d’Emploi Québec, faute de quoi ils perdront leur allocation. De nombreux élèves ne peuvent pourtant pas suivre un enseignement à distance, que ce soit pour des raisons techniques, matérielles, ou parce qu’ils sont malades.

Plusieurs enseignant-e-s déplorent que les arguments du gouvernement sur la réouverture des écoles primaires mettent de l’avant la vulnérabilité de certains jeunes, mais que cette vulnérabilité ne soit pas prise en compte au secteur de la formation générale des adultes (FGA). Les CÉA accueillent pourtant de nombreux élèves avec des handicaps et/ou des difficultés d’apprentissage, qui gagneraient à retrouver un milieu stimulant, connu, rassurant. De plus, il paraît plus facile de faire respecter les consignes sanitaires à des adultes qu’à de jeunes enfants. Pourtant, il semble que la possibilité de rouvrir les CÉA n’a pas fait l’objet de discussion.

De la même façon, il a été rapidement annoncé que les élèves du secteur jeune n’auraient pas besoin de leurs notes de troisième étape, que les enseignant-e-s pourraient juger du passage à l’année supérieure selon les résultats acquis jusqu’en mars. Le ministère a également annoncé que tous les élèves de Secondaire V auraient leur diplôme… mais rien de la sorte n’a été dit pour les élèves en FGA. Au contraire, les examens pour ces élèves adultes sont maintenus, et auront lieu, sans que l’on sache encore à ce jour comment cela s’organisera. Pour le secteur jeune, le ministère a mis de l’avant le jugement professionnel des enseignant-e-s. En FGA, ce même jugement professionnel n’a pas semblé faire le poids. Pourquoi?

D’après nos entrevues, le constat est toujours le même : la FGA est mal connue, mal aimée, oubliée.

Pourtant, tout autant que les jeunes, les élèves adultes ont besoin de leur école : ces élèves sont des personnes qui ont eu des difficultés scolaires, pour qui le lien avec le milieu éducatif est fragile. L’absence prolongée jusqu’en septembre aura certainement des impacts sur leur motivation, leur persévérance, et donc sur la poursuite de leurs études.

Avec son plus petit nombre d’élèves, la diversité de ses publics et de ses missions, la FGA est  un milieu éducatif de choix pour innover, expérimenter, observer ce qui fonctionne pour le transférer aux autres milieux de l’éducation. Une voie à explorer, plus que jamais?

1. Formation et éducation des adultes pendant la pandémie

Dossier spécial - Éducation des adultes et Covid-19

Des sites extraordinaires pour une situation extraordinaire

Des experts craignent un bond «important» du décrochage au secondaire

La persévérance scolaire, un enjeu plus que jamais d’actualité pour les étudiants qui poursuivent une formation qualifiante (.pdf)

Les déterminants de la persévérance scolaire sous l’angle de la pandémie

Fracture numérique préoccupante dans l'enseignement à distance

Des outils en formation à distance en FGA et en FP

2. Le(s) webinaire(s) de la semaine

Webinaires et dépannage en ligne du Récit-FGA

3. À vos agendas : notre AGA sera le 11 juin

Nous avons le plaisir de vous convoquer officiellement à notre assemblée générale annuelle qui aura lieu le jeudi 11 juin prochain de 10h à 12h, en visioconférence.

4. Et toujours...

Notre dossier spécial sur le COVID 19, régulièrement mis à jour

Solidairement à vos côtés,
L'équipe du CDÉACF.

Si vous désirez recevoir notre bulletin spécial COVID, contactez-nous au bulletins@cdeacf.ca