icon bulletin icon Nous joindre icon Youtube

Le budget du Québec 2009 : rien pour appuyer véritablement la recherche au Québec

Communiqué

Montréal, le 19 mars 2009 – L’Association francophone pour le Savoir – Acfas prend note des 33,7 millions supplémentaires investis en appui à la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation. De cette somme, près de 14,7 millions seront versés aux Fonds de recherche du Québec, qui voient leurs budgets augmenter de 8%. Il faut cependant dénoncer le maintien, à son niveau antérieur, des budgets du Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FQRSC). Ce champ de recherche regroupe pourtant plus de 50 % des chercheurs universitaires et plus de 60 % des étudiants inscrits dans les universités. De plus, l’Acfas déplore l’absence de fonds nouveaux pour Génome Québec.

L’Acfas souligne l’investissement de près de 1 milliard destiné à appuyer les entreprises technologiques. « C’est un investissement important, mais il nous apparaît que la recherche qui vient, en amont, nourrir la capacité d’innovation de ces entreprises, n’est pas soutenue adéquatement », souligne le président de l’Acfas, Pierre Noreau. « Il aurait fallu appuyer de façon beaucoup plus substantielle la recherche elle-même et l’action des Fonds subventionnaires québécois car ils représentent un avantage concurrentiel important et favorisent la concertation scientifique et le développement de la recherche fondamentale et appliquée. »

De plus, l’Acfas s’inquiète de la diminution de plus de 20 % des crédits de transfert destinés au Soutien à la relève et à la promotion de la culture scientifique. D’autant plus que le développement « de la recherche et des relations entre science et société » et celui « du capital humain » apparaissent parmi les 10 points sur lesquels doivent porter les actions et les efforts du Ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation.

L’Acfas salue cependant la décision du gouvernement de poursuivre l’investissement déjà annoncé de 1 milliard de dollars dans l’enseignement supérieur entre 2007 et 2012. Au cours des deux dernières années, 453 millions ont déjà été investis.

« Ce budget est timide en regard du renouvellement de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation. Pour assurer le maintien des compétences que la société québécoise a su développer et lui permettre de tenir sa place dans le monde scientifique, il aurait fallu voir beaucoup plus loin. Dans l’ensemble, le budget déçoit s’il s’agit de faire du Québec une véritable société du savoir » de conclure Pierre Noreau.

À propos de l’Acfas
Créée en 1923, l’Association francophone pour le savoir–Acfas s'attache à promouvoir l'activité scientifique, à stimuler la recherche et à favoriser la diffusion du savoir. Établie au Québec, l’Association regroupe quelque 6 000 scientifiques de tous les secteurs de la connaissance.

[Source: http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/March2009/19/c2764.html]

Correspondant-e: 

Association francophone pour le savoir–Acfas